Photo
Empowerment & Opportunity for Direct Sales Professionals

La Vente Pyramidale

Introduction

La vente pyramidale est une pratique illégale et interdite. Il s'agit d'un mécanisme selon lequel les organisateurs de systèmes "commerciaux" ou d'"investissement" s'enrichissent en une progression géométrique en percevant une somme d'argent des personnes qu'ils ont recrutées. Des systèmes trompeurs de même type sont décrits dans diverses législations à travers le monde sous le nom de "chaînes de lettres", "organisations boule de neige", "chaînes de vente", "ventes sur recommandation" ou "loteries d'investissement".

La vente pyramidale représente une importante préoccupation pour la Fédération Mondiale des Associations de la Vente Directe (FMAVD) car les organisateurs de systèmes pyramidaux ou autres systèmes de ce type tentent souvent de se faire passer pour des entreprises de vente directe. Il en résulte que non seulement ils discréditent la vente directe mais également qu'ils détournent vers eux des distributeurs moins expérimentés en les recrutant dans leurs organisations pyramidales. En conséquence, la FMAVD a préparé cette communication dans le but de définir clairement les systèmes pyramidaux, de décrire les caractéristiques de ces activités interdites et de les différencier des entreprises de vente directe établies en toute légalité.

Fondée en 1978, la Fédération Mondiale des Associations de la Vente Directe (FMAVD) est une organisation non gouvernementale qui représente l'industrie de la vente directe dans le monde en tant que fédération des Associations de Vente Directe (AVD). Elle compte à présent plus de 50 AVD nationales parmi ses membres. Les ventes mondiales, réalisées par une force de plus de 25 millions de distributeurs indépendants, ont été estimées à plus de 80 milliards de dollars US pour 1997.

La Fédération Mondiale et les associations nationales qu'elle représente ont compris la nécessité d'une éthique dans leurs activités, et c'est la raison pour laquelle la FMAVD a élaboré une Déontologie Mondiale de la Vente Directe qui a reçu l'aval des associations membres et a été intégrée à leur code de conduite respectif. Toutes les sociétés de vente directe, y compris celles qui peuvent être décrites comme étant multi-niveaux ou en réseaux, se sont engagées à respecter cette déontologie comme condition à leur appartenance à une AVD nationale.

Les ventes pyramidales

De nombreuses législations à travers le monde interdisent les ventes pyramidales. L'énoncé de ces lois, règlements, codes et autres varie mais intègre le concept de base suivant : une pyramide est un système selon lequel la personne recrutée paie (frais d'entrée ou d'adhésion) pour avoir l'opportunité de recevoir par la suite des sommes d'argent (ou privilèges) qui proviennent des paiements effectués par les personnes qu'elle a recrutées plutôt que par la vente de produits ou de services au consommateur.

Les gains de ce système proviennent donc du recrutement de nouveaux participants et de leur investissement et non pas de la vente et de la distribution de produits à des personnes qui en font l'utilisation et la consommation. Aucun échange de marchandises ou de services n'a lieu et le système repose essentiellement sur la redistribution de la richesse en un mouvement ascendant des nouveaux participants vers le sommet de la pyramide. Le système n'a aucune fonction commerciale légale. Le seul "échange" qui se produise est celui qui a trait aux droits des participants et à la redistribution des "frais d'entrée" ou de tout autre investissement des participants.

Les systèmes pyramidaux ne sont pas commercialement viables car ils présupposent un apport sans fin de nouveaux participants prêts à entrer dans le système et à s'enrichir en recrutant à leur tour de nouveaux participants. Comme le nombre de personnes à pouvoir être recrutées n'est pas infini, les derniers arrivés ont arithmétiquement de moins en moins de chances de s'enrichir. Ce type de système a par conséquent une espérance de vie limitée et les derniers à y participer n'ont pratiquement aucune chance de récupérer leurs frais d'entrée et encore moins de chance de tirer profit du système.

Les systèmes pyramidaux étaient au début faciles à repérer car ils n'offraient pas de produits tangibles. Les systèmes pyramidaux mis en place depuis, cherchent à tromper le public et à éviter les poursuites judiciaires en affirmant que, puisqu'ils "vendent" des produits et des services, ils représentent une activité commerciale légale dans le cadre de la vente multi-niveaux. La vente multi-niveaux est un moyen reconnu d'assurer la rémunération de distributeurs pour la vente de produits aux consommateurs, y compris aux participants, par un réseau de distributeurs indépendants.

Un examen un peu plus approfondi des "produits" des organisations pyramidales, révèle en général que ceux-ci n'ont aucune valeur commerciale. Ce sont en effet souvent des "combines" tels que des certificats, des programmes de formation fallacieux, des abonnements à des magazines, des systèmes de ristourne illusoires, des traitements "miracles" très chers et peu efficaces, etc. Les personnes recrutées sont souvent obligées d'"investir" dans de grandes quantités de ces produits sans qu'il soit réellement possible de les revendre à des consommateurs. Leur investissement procure cependant des revenus importants à l'organisateur qui les a recrutées.

Les facteurs suivants permettent de différencier les systèmes pyramidaux interdits, des organisations de vente directe parfaitement légales.

Les entreprises de vente directe offrent une opportunité commerciale réelle basée sur la vente de produits de qualité aux consommateurs. Elles offrent systématiquement une garantie de satisfaction et un délai de réflexion de façon à ce que le consommateur puisse rendre un produit, le faire remplacer, ou se faire rembourser s'il n'en est pas satisfait. Les systèmes pyramidaux ne reposent pas sur la vente de produits commercialement viables.

Les entreprises de vente directe découragent fortement le stockage et offrent aux participants qui désirent résilier, la possibilité de rendre toute marchandise non utilisée et revendable et de se faire rembourser à un taux minimum de 90% de leur coût. En revanche, les systèmes pyramidaux encouragent ou exigent même souvent l'achat de stocks importants de produits non remboursables et les participants déçus par le système n'ont d'autre recours que de garder un stock de produits qu'ils ne peuvent ni rendre ni vendre.

Les opportunités commerciales de vente directe exigent une mise de fonds minime. Même la modeste mise de fonds initiale peut être remboursée si le nouveau distributeur décide de ne pas continuer. Par contre, les systèmes pyramidaux exigent souvent des frais d'entrée élevés et un "investissement" important dans un stock de marchandises non remboursables. Ceci est dû au fait que, dans cette activité, l'argent est gagné en convaincant de nouvelles personnes d'entrer dans le système.

Le programme de vente et de commercialisation des entreprises de vente directe est basé sur les rémunérations progressives des distributeurs pour le développement d'une clientèle pour les produits commercialisés. Le développement et la stabilité d'une activité de vente directe reposent sur la satisfaction des clients et sur la rémunération équitable des membres du réseau de vente. Les opérations pyramidales offrent par contre des systèmes d'enrichissement rapide au détriment des nouveaux distributeurs; cette pratique illégale ne peut être assimilée à une opportunité commerciale.

Position de la FMAVD

La Fédération Mondiale des Associations de la Vente Directe condamne les systèmes pyramidaux illégaux, et apporte son appui à toute législation qui, en accord avec la Déontologie Mondiale, vise à les interdire. La FMAVD coopère avec les législateurs et les agences gouvernementales pour les aider dans la formulation de lois et règlements visant à permettre la distinction entre les systèmes pyramidaux et les activités totalement légales de vente directe, à interdire les systèmes pyramidaux et à protéger les consommateurs dans le cadre de la vente directe.